Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 03:03
   
   
   


 

Vous avez raté une pétition ou cyber action ? Retrouvez-les toutes à cette adresse http://www.cyberacteurs.org/actions

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Dernière Pétition : HEURE SCOLAIRE, L'HEURE SOLAIRE !
Le 27 mars dernier on a changé d'heure, cela fait 35 ans qu'on nous impose cette mesure contre nature pour de prétendues économies.. de courant électrique ! 
Jusqu'en 2006 l'Etat américain de l'Indiana  a vécu à l'heure solaire moyenne de son fuseau géographique. Sans aucun enthousiasme, en 2008, la population de cet Etat a dû avancer ses pendules  d'une heure en période dite 'd'été'  .
Le rapport Kotchen/Grant, factures à l'appui fournies par la compagnie d'électricité DUKE ENERGY CORP de l'Indiana, conclut à une surconsommation d'électricité de 2 à 4% en raison des matinées froides au printemps et de la climatisation en été.
Qu'en est -il de notre surconsommation électrique et du volume des déchets radioactifs, en France, avec notre heure d'avance en hiver et nos deux heures d'avance de fin mars à fin octobre ? On multiplie par 2 ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

El kirat 14/01/2016 13:28

Mille marre d'heure d'été

labrousse 04/11/2011 12:41


LABROUSSE ERICK
"GAILLOS"
47270 PUYMIROL
http;//boerick.rmc.fr



MADAME LE DEPUTE du TARN et GARONNE

Chère AMIE

j'ai l’honneur de vous interpeler afin de pouvoir obtenir un débat législatif sur le respect des ordonnances d'aout 1945 et de Juillet 1944 sur l’Heure d’été double
Le deuxième pilier de la Convention d’Aarhus fonde le concept de participation en s’inspirant du principe 10 de la déclaration de Rio : « La meilleure façon de traiter les questions d’environnement
est d’assurer la participation de tous les citoyens au niveau qui convient. »Le principe de participation se définit comme le « principe selon lequel le corps social est pleinement associé à
l’élaboration de projets et de décisions publics ayant une incidence sur l’environnement, et dispose d’une possibilité de recours une fois la décision prise » (Définition de la commission nationale
de terminologie et de néologie, vocabulaire de l’environnement, JORF n°0087 du 12 avril 2009)
Ce principe constitue un pan incontournable de la démocratie, par la possibilité de faire entendre sa voix, d’une part par la transparence qu’elle confère aux décisions des autorités publiques,
d’autre part. La participation active des citoyens aux processus décisionnels renforce ainsi les fondements de ces choix sur toute question relative à l’environnement et à ses répercussions sur le
cadre de vie ou la santé.
Le principe de participation a été consacré en droit français par la loi n°95-201 du 2 février 1995 (l’article L. 110-1 II 4° du code de l’environnement, issu de la loi n°95-201 du 2 février 1995,
consacre le principe de participation, selon lequel « chacun doit avoir accès aux informations relatives à l’environnement, y compris celles relatives aux substances et activités dangereuses, et le
public associé au processus d’élaboration des projets ayant une incidence importante sur l’environnement ou l’aménagement du territoire. ») et par la Charte de l’Environnement, de valeur
constitutionnelle depuis 2005. En application de l’article 7 de la Charte, « Toute personne a le droit, dans les conditions et limites définies par la loi, d’accéder aux informations relatives à
l’environnement détenues par les autorités publiques et de participer à l’élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l’environnement. »
Le fait de déplacer les activité humaines aggravent les polluants dioxyde d'azote (NO2) et Ozone(O3) conformément a l'étude Dechau et Zimermann
l’étude des chercheurs du Laboratoire d'application de la Chimie à l'Environnement Villeurbanne (LACE, CNRS-UCBL), en collaboration avec l'Institut Paul Scherrer (Suisse), et l'Université de
Wuppertal (Allemagne) viennent de mettre en évidence, en laboratoire, l'existence d'une source de production d'acide nitreux (HNO2) inconnue à ce jour : en présence de lumière, le dioxyde d'azote
réagit sur des surfaces contenant des composés organiques (de type substance humiques) pour produire ce gaz observé depuis plus de vingt ans dans les environnements pollués et intervenant dans le
cycle de formation de l'ozone. Cette production possède un impact potentiel sur la chimie de la troposphère1, et peut modifier en quantité et en qualité la description de la pollution dans les
basses couches atmosphériques. Ces travaux paraissent dans Nature le 9 mars 2006.
Cela démontre que le déplacement a outrance des activités humaines par rapport au soleil représente un danger pour l'environnement et la sante
Ces deux polluants s'aggravant sous les intensités solaires les plus élevés et en tenant compte de la source naturel du dioxyde d'azote couple a un gaz chimique tel que l'Ozone. Cela ne permet pas
de réduire ce polluant en intervenant sur les transports qui n’émettent que 23% du dioxyde d'azote mesure lors des journées sans voitures de 1988 a 2000.
La Recommandation 1432 du Conseil de l’Europe et son article 9 confirme la nuisance a l'environnement afin de protéger le patrimoine naturel et culturel de notre pays

Dans l'attente de votre réponse

Daignez agréer,Madame la Députe ,l'hommage de mon profond respect et de mon sincère dévouement

Membre de la SEPANSO LANDES
Membre de France Nature Environnement
Membre du Mémorial pour les Républicains Espagnols a la Base Sous marine de Bordeaux Bacalan
Membre du Groupement Pour le Respect des Fuseaux Horaires en Europe

Membre du PRG 47

environnement · sondages SUD OUEST WEB
Le changement d'heure, je suis :
Pour 17.9 %
Contre 68.2 %
Ni pour, ni contre 13.9 %
Nombre de votants: 5998
Sondage
Le changement d'heure est-il encore utile ?
Oui
22.7 %
Non
72.3 %
Sans opinion
5 %
Nombre de votants: 3909